CHRISTIANE DAVENTURE
                    Conseils personnalisés en Fleurs de Bach sur Lyon 

Click here to edit subtitle

Blog

FLEURS DE BACH EN APPLICATION LOCALE PAR LE DOCTEUR OROZCO

Posted on October 3, 2019 at 3:25 AM

A la demande de certains de mes collègues ou abonnés, j’ai pris le temps de vous faire un retour sur le séminaire des 28 et 29 septembre 2019, je vous souhaite une bonne lecture



 PREMIERE PARTIE DU STAGE


Cette première partie avait une portée plus théorique avec la définition du Schéma

Transpersonnel tel que l’utilise le Docteur Orozco dans ses soins.

« Le Schéma Transpersonnel est un outil efficace de compréhension et de modélisation de la Thérapie Florale du Dr. Bach. Il permet de résumer l'énergie des fleurs en un terme, un principe, qui représente l'archétype de la fleur.

Il est ainsi plus facile de comprendre l'effet que l'essence aura à tous niveaux : personnel et transpersonnel, (sous un angle qui va au-delà de la personnalité ) »

Il insiste sur le fait que l’application locale de Fleurs de Bach ne doit pas être considérée comme un traitement substitutif à un soin, il s’agit d’un outil « complémentaire » efficace pour favoriser la guérison de certains maux.

Le point de départ de ses travaux : le cas de l’électricien exposé dans les écrits du Docteur Bach et le traitement qu’il lui avait administré.

Le Dr Orozco a une vision large et subtile pour dresser le portrait d’une Fleur qui déterminera son utilisation en application locale, il se base sur des critères tels que :

• le « geste botanique » de la Fleur, son énergie

• le milieu dans lequel elle évolue

• le tableau d’un symptôme (inflammation, déconnexion, liquide contenu, notion de « chaud » ou de « froid », « exagération », « rigidité » « nettoyage » « faiblesse ou passivité » etc…. correspondant à l’archétype de la Fleur qu’il résume en un ou deux termes


La conjugaison de ces paramètres permet d’aboutir à une formule qui sera utilisée pour préparer une application locale

Nous avons étudié les 38 élixirs sous cet angle et toujours en lien avec certaines pathologies, c’est une approche que j’ai beaucoup appréciée et qui permet de revisiter les Fleurs, depuis ça remue beaucoup dans mes méninges et je revisite aussi mes certitudes.

Pour éclairer mon propos, je voudrais reproduire ici le magnifique « tableau » qu’il nous donne de Sweet Chestnut (vous pourrez le retrouver sur sa page Facebook) afin de mieux comprendre son choix pour traiter certaines affections en local :


« Sweet Chestnut (SCH) est une essence fascinante qui a le privilège d’avoir été la dernière que le Dr.Bach a inclus dans son système, au printemps 1935. Depuis sa préparation le Dr. Bach a eu 14 mois de vie pour incorporer d’autres essences mais il a décidé de ne pas le faire.

SCH représente la mort symbolique de l’ego, l’angoisse existentielle donnée par la séparation de la personnalité et l’âme. La désolation agitée, la désintégration et le besoin de renaître amélioré après être “mort”. Pour moi, le mot régénération resume très bien ce que l’essence peut faire pour nous, avec la dimension spirituelle que cela entraine.


Castanea sativa, est un arbre qui a besoin du soleil direct, très méditerranéen. On croit qu’il a été introduit en Grande Bretagne depuis l’Espagne par les romains. Il peut vivre plus de 1000 ans et il a une capacité de régénération incroyable, car une partie du tronc peut être vide et morte (comme sur la photo), et l’arbre peut rester vivant et donnant des châtaignes comestibles. Les fleurs jaunes nous parlent de sa vitalité solaire.

Si nous regardons le fruit nous observons qu’il est exceptionnellement protégé par une capsule avec des pointes aiguisées, ce qui symbolise la souffrance. Mais dans son intérieur on retrouve un cadeau doux, la châtaigne. Comparons-le avec la châtaigne de Aesculus Hippocastanum (White Chestnut), où après les pointes nous trouvons un fruit amer.

Ceci nous indique que chez WCH la souffrance est stérile et ne comporte pas un développement spirituel. La conclusion est que SCH nous offre de l’aide en encourageant notre résilience….


Une fois de plus, la forme et le comportement de l’arbre ou de la plante nous parle de l’application que l’essence peut avoir, autant en prise orale comme en application locale.

 

Une dernière chose qui lie SCH avec la mort et la résurrection : dans certaines parties de l’Espagne et l’Italie existe la tradition de manger des châtaignes grillées le 31 octobre (Halloween dans les pays Anglo-Saxons). Ce jour est proche à la Toussaint, période durant laquelle les mondes des morts et des vivants se croisent… Comme dans l’arbre ! »

 

Ainsi, on comprend facilement pourquoi il conseillera d’utiliser SWEET CHESTNUT pour favoriser la régénération des tissus après un traumatisme ayant endommagé la peau (exemple brûlure) élixir qu’il conseille d’associer à CLEMATIS (fleur de la reconnexion)


2EME PARTIE

Nous sommes ensuite passés à la phase pratique des applications locales à proprement parler :

 Comment préparer une application locale (les supports, les contenants, le nombre de gouttes, la façon de les administrer)

 Les différentes formules qui ont déjà fait leurs preuves durant ses 25 années d’expériences avec des témoignages et des retours qui ont fait l’objet de publications sur SEDIBAG (quelques exemples : arthrose, jambes lourdes et problèmes de retours veineux, eczéma, psoriasis, acné, allergies avec réactions ophtalmiques etc..) Le Dr Orozco nous a présenté ou commenté une vingtaine de formules

 Des exercices pratiques en mini groupes durant lesquels il s’agissait de trouver une formule à partir d’un symptôme proposé par le Dr Orozco

Nous sommes reparties enchantées et pressées de pouvoir tester toutes ces informations, je ne peux que vous recommander de suivre ce séminaire si le sujet vous « parle » :)

 


Categories: None

Post a Comment

Oops!

Oops, you forgot something.

Oops!

The words you entered did not match the given text. Please try again.

0 Comments