CHRISTIANE DAVENTURE
                    Conseils personnalisés en Fleurs de Bach sur Lyon 

Click here to edit subtitle

Blog

NOS KILOS EMOTIONNELS ET LES FLEURS DE BACH

Posted on May 15, 2019 at 5:00 AM



Les naturopathes et les diététiciens nutritionnistes utilisent souvent des expressions telles que : « manger ses émotions », « se libérer de ses kilos émotionnels » mais de quoi s’agit-il au juste ?

Dans cet article, je vous parle de ce processus qui est un véritable « handicap » , vous découvrirez que les Fleurs de Bach peuvent vous aider à mieux gérer ces excès alimentaires en agissant directement sur votre état émotionnel.

Pourquoi parle-t-on de kilos émotionnels

Nous mangeons nos émotions principalement pour ne pas avoir à les reconnaître ou à les vivre.

Lorsqu’elles sont déstabilisées émotionnellement (tristesse, colère, ennui, etc.), certaines personnes se tourneront vers des aliments « doudous » souvent gras ou sucrés afin d'y trouver un réconfort. Cet apport nutritionnel favorise la sécrétion de la fameuse hormone appelée « dopamine » qui nous apporte momentanément le calme et le plaisir dont nous avons besoin et qui nous aident à surmonter ces moments difficiles.

Malheureusement, ces comportements alimentaires ont un effet néfaste sur notre ligne et à long terme sur notre santé.

En effet, Il faut savoir que nos émotions peuvent agir de différentes manières sur notre poids ! Elles peuvent nous pousser à manger davantage mais elles sont aussi capables de générer un stockage des graisses même si nous n’avons pas modifié ou augmenté notre prise alimentaire !

Ce processus est généralement inconscient, d'autant plus que les personnes qui ont tendance à manger leurs émotions finissent par ne plus savoir reconnaître les signaux de faim ou de satiété que leur corps leur envoie.

La différence entre la faim physiologique et la faim psychologique

La vraie faim, ou faim physiologique se reconnaît à différents symptômes, tel qu’une sensation de creux dans l'estomac, des tiraillements ou des gargouillements, voire une légère faiblesse.

La fausse faim, celle qui pousse à « manger ses émotions » est différente. Elle se caractérise par une envie irrésistible d'aliments, même si le corps n'en a pas besoin.

Il n'y a rien de mal à se laisser aller à une petite gourmandise à l'occasion, mais si vous absorbez fréquemment des quantités importantes de nourriture alors que votre corps n'en a pas besoin, il y a peut-être lieu de s'inquiéter.

Comment gérer la situation ?

Les personnes qui « mangent leurs émotions » peuvent avoir beaucoup de difficultés à contrôler ces excès alimentaires, dans certains cas on peut parler d’addiction, la difficulté réside dans la nécessité d’identifier et de gérer ses émotions au moment où elles se présentent au lieu de trouver refuge dans une habitude malsaine.

L'important n'est pas tant d'agir sur l'ingestion d’aliments « doudou » comportement révélateur d'un malaise plus profond mais bien d'affronter le problème sous-jacent quel qu'il soit.

En d'autres termes, la première chose à faire si vous constatez que votre état émotionnel vous pousse au grignotage c'est d'apprendre à identifier vos émotions et à les accueillir afin de pouvoir infléchir le processus

• En parler à des professionnels de la santé

Si l'habitude de manger vos émotions est ancrée ou qu'elle prend l'allure d'un comportement compulsif impossible à refréner, il est possible que vous n'arriviez pas à vous en affranchir sans aide.

N'hésitez pas à en parler à votre médecin ou encore à consulter un diététicien nutritionniste.

Ces professionnels pourront vous aider à mieux comprendre les mécanismes qui sous-tendent votre problème et à remédier à cette habitude néfaste. Selon votre problématique, Ils vous pourront vous orienter vers les experts adéquats (sophrologue, psychologue) et vous proposeront des outils utiles qui amélioreront votre hygiène de vie (sport, yoga, méditation)

• Agir sur la sphère émotionnelle avec les Fleurs de Bach

Bien évidemment les Fleurs de Bach ne font pas « maigrir » directement, en revanche elles agissent sur notre état émotionnel en le rééquilibrant et il n’est pas rare qu’après avoir retrouvé notre stabilité émotionnelle nos attitudes alimentaires évoluent positivement.

Ce retour à la « normalité » aura indéniablement un impact sur notre poids et ceci d’autant plus si nous avons également agi sur notre hygiène de vie.

La prise excessive de poids révèle souvent un mal être :

• peur(s) diverses (anxiété inexplicable, angoisse, inquiétude par rapport à une situation bien spécifique)

• colère

• hypersensibilité

• irritation

• manque de confiance en soi

• culpabilité

• découragement

• chagrin, tristesse (deuil, rupture sentimentale)

• choc

• ennui, solitude

• frustration, jalousie

• faiblesse, fatigue

• sensation de vide intérieur

• souffrance liée à des blessures émotionnelles anciennes (abandon, rejet, trahison, humiliation, injustice)

• Insatisfaction ou questionnement existentiel (doute, incertitude, remise en question)

MON CONSEIL EN MATIERE DE THERAPIE FLORALE

Pour chacun de ces états émotionnels, il existe une Fleur de Bach qui peut vous accompagner et vous aider à retrouver votre équilibre. Vous trouverez sur mon site la liste de ces 38 élixirs floraux et leurs indications.

Cependant, il n’est pas toujours évident d’identifier certaines émotions surtout lorsqu’elles sont enfouies ou inconscientes. Par ailleurs, chaque individu est « unique » de même que son histoire personnelle et il est donc difficile de faire des prescriptions forales qui correspondraient à un état émotionnel « stéréotypé »

C’est pourquoi, je vous invite à consulter un(e) conseiller(e) agréé(e) en Fleurs de Bach, il vous aidera avec bienveillance à mettre en lumière les émotions déstabilisantes que vous n’aurez pas pu ou su identifier, à mettre des mots sur vos maux et vous accompagnera, étape par étape, jusqu’au rééquilibrage complet de votre état émotionnel.

Il faut également savoir que les Fleurs de Bach sont de précieuses alliées si vous avez décidé d’entreprendre un travail de développement personnel, elles facilitent et accompagnent avec efficacité les psychothérapies en agissant comme des catalyseurs.


Categories: None

Post a Comment

Oops!

Oops, you forgot something.

Oops!

The words you entered did not match the given text. Please try again.

3 Comments

Reply Camille
12:17 PM on May 18, 2019 
Bonjour Madame,
Merci beaucoup pour votre réponse et pour les précisions utiles. J'ai suivi les consignes que vous donnez sur votre site et j'ai fait préparé un flacon avec les élixirs chestnud bud, cherry plum, holly, centaury, chicory et agrimony qui correspondent à mon état émotionnel et la situation que je vis en ce moment et qui me pousse au grignotage. Depuis j'ai lu l'article sur la blessure de l'abandon et je viens de comprendre beaucoup de choses ! J'espère que les fleurs vont m'aider, je vous dirais si ça a marché pour moi Camille
Reply CHRISTIANE DAVENTURE
5:07 AM on May 17, 2019 
Bonjour Camille
Merci pour votre commentaire. Le grignotage à répétition est une problématique courante dans un monde où le stress est très présent. Pour répondre à votre 1ère question : oui on peut utiliser seul les Fleurs de Bach si l'on est suffisamment documenté et en capacité d'identifier précisément son état émotionnel, il est important de se focaliser sur son ressenti de l'instant présent. Si tel est votre souhait, je vous conseille de lire suffisamment pour connaître les subtilités des 38 Fleurs, en revanche si vous avez difficultés à les exprimer clairement, je vous recommande de consulter un conseiller qui vous aidera à faire la lumière sur des émotions qui pourraient être inconscientes. En ce qui concerne votre 2ème question, je vais vous faire une réponse très générale sur les fleurs que vous avez identifiées car je ne connais pas votre cas. Cherry Plum (prunus) s'adresse aux personnes qui sont très tendues au point de "craquer" (péter un câble), cet élixir apaise et permet de garder le contrôle, il peut donc être très utile si on se sent irrésistiblement attiré par des gourmandises (exemple : chocolat), Holly (houx) convient aux personnes qui ressentent de l'envie, de la jalousie envers d'autres personnes ou de la colère qui se manifeste comme un bouillonnement intérieur, Holly ramène le calme et permet d'aborder les situations avec plus d'objectivité et de discernement, il est vrai que dans cet état émotionnel négatif on peut avoir recours aux aliments "doudous" pour compenser. Aspen (tremble) est utile lorsque l'on ressent de l'insécurité ou de l'anxiété pour une raison inexpliquée, cet élixir rassure et apaise l'anxiété, quant à Chestnut Bud (bourgeon de marronnier) il s'adresse aux personnes qui ont tendance à répéter les mêmes erreurs et qui ne parviennent pas à sortir de schémas répétitifs, Chestnut Bud permet de tirer une leçon de ses expériences et favorise l'évolution des comportements, il peut donc être pertinent dans le cadre des "grignotages à répétition". Bien entendu, il pourrait y avoir d'autres fleurs à associer en approfondissant votre investigation émotionnelle. Si vous souhaitez en savoir plus, je vous informe que je propose des ebook sur mon site qui pourront vous éclairer. J'espère que ma réponse vous aura aidée et je vous souhaite une bonne journée
Reply Camille
4:01 AM on May 16, 2019 
Bonjour,
Génial votre article sur les kilos émotionnels. Le grignotage c'est mon gros problème, je suis assez sensible et émotive et lorsque je suis contrariée ou stressée j'ai tendance à me réfugier dans la nourriture. Je n'ai pas spécialement de problème de poids car je suis assez sportive mais ce comportement me fait peur, j'ai vu un film sur l'obésité hier à la télé et le comportement de la fille m'a fait penser à moi quand je m'empiffre de chips. J'aimerais changer ça car pour l'instant je suis jeune mais avec le temps je risque de grossir. J'ai regardé votre site et la liste de fleurs, est ce que vous pensez qu'on peut arriver à se traiter toute seule si on se documente bien ou faut-il absolument consulter un thérapeute ? J'ai déjà identifié quelque fleurs qui me correspondent comme : cherry plum, holly, aspen et chestnut bud qu'en pensez-vous ? merci pour votre réponse