CHRISTIANE DAVENTURE
                    Conseils personnalisés en Fleurs de Bach sur Lyon 

Click here to edit subtitle

Blog

LA BLESSURE D'INJUSTICE ET LES FLEURS DE BACH

Posted on April 23, 2019 at 12:15 AM

LES BLESSURES EMOTIONNELLES QUI NOUS EMPECHENT D’ETRE NOUS-MEMES

Comme je l’avais annoncé précédemment en évoquant les 5 blessures de l’âme, voici la suite d’une petite chronique consacrée à ce sujet. Le but est de mettre en lumière les élixirs floraux qui peuvent nous aider à prendre conscience de nos attitudes émotionnelles, à les réguler pour retrouver notre équilibre et développer des comportements plus respectueux pour soi-même et les autres.

Nous portons tous une ou plusieurs de ces blessures suite à un événement survenu dans notre enfance que nous avons pu ressentir comme une trahison, un rejet, un abandon, une humiliation ou une injustice.

Dès lors qu’elle est subie, cette blessure est réprimée à un niveau profond et lorsqu’elle est « rejouée », nous développons, pour nous protéger, un mécanisme de défense appelé le « masque ».

COMMENT DEFINIR LA BLESSURE D’INJUSTICE ?

Celui qui souffre de la blessure d'injustice est celui qui ne se sent pas apprécié à sa juste valeur, qui ne se sent pas respecté ou qui ne croit pas recevoir ce qu'il mérite.

La blessure de rejet est vécue avec le parent du même sexe. L'enfant souffre de la froideur telle qu'il la perçoit chez son parent. Il souffre également de son autoritarisme, de ses critiques, de son intolérance et de son conformisme.

Trouvant injuste de ne pas pouvoir être lui-même et de s'exprimer, la personne finit par se couper de son ressenti afin de s'épargner la souffrance de cette blessure, elle va développer inconsciemment une stratégie en adoptant le masque du « rigide ». 

LES ATTITUDES EMOTIONNELLES DU RIGIDE

Le rigide, bien qu'il paraisse le contraire, est un être d'une extrême sensibilité qui a développé la capacité de ne pas la ressentir. C'est pourquoi, ces personnes peuvent paraître froides et insensibles.Il se caractérise par son besoin de rechercher la justice et ce qui lui paraît juste.

Selon lui, la justice s'incarne dans la perfection. Il se reconnaît par l'importance qu'il accorde au bien et au mal, au correct et à l'incorrect. Le bien, le juste, le correct peuvent devenir le but de sa vie.

C'est pour cette raison que le rigide peut paraître contrôlant. Pourtant, loin de vouloir contrôler les autres, il veut surtout s'assurer que justice soit faite pour tout le monde.Attiré par tout ce qui est noble, il peut facilement être impressionné par un statut social ou une place d'honneur.

Le rigide est certain d'être plus apprécié pour ce qu'il fait que ce qu'il est. Ce qui explique aussi son esprit perfectionniste et compétitif, mais aussi les doutes qu'il ressent face à ses choix.Il confond aisément discipline et rigidité. Alors que la discipline permet d'atteindre un but précis, le rigide s'attache surtout aux moyens employés pour atteindre ce but.

Il ressent le besoin de se sentir digne de ce qu'il reçoit. Le mérite occupe une place de choix dans sa vie. S'il pense ne pas mériter ce qu'il reçoit, il s'arrange souvent par le perdre.

La personne qui porte une blessure d'injustice a beaucoup de difficultés à respecter et à connaître ses limites. Son désir de perfection est tel qu'elle rechigne souvent à demander de l'aide, ce qui peut l'amener à expérimenter l'épuisement, voire le burn-out.

Coincé dans sa politique du mérite, le rigide éprouve toutes les difficultés du monde à se détendre sans se sentir coupable.

LE MODE RELATIONNEL DU RIGIDE

Le rigide évite avant tout d'être affecté par les autres. Lorsqu'il est ému, il le cache. Il préfère avoir recours à la dérision plutôt que de reconnaître sa sensiblerie. Pourtant, en société, il est certainement la personne qui excelle le plus dans le partage. Son désir de justice est tel qu'il veille à ce que tout soit équitablement réparti.

Il craint beaucoup l'autorité car il a appris petit que celle-ci avait toujours raison. Il est le plus enclin à ressentir de l'envie. Cependant, son émotion la plus courante est la colère, qu'il ressent le plus souvent envers lui-même lorsqu'il n'a pas vu juste, mais qu'il exprime le plus souvent en s'attaquant aux autres.

Il éprouve beaucoup de difficultés à se laisser aller aux sentiments et à recevoir, ce qui le fait passer, le plus souvent, pour une personne froide et peu affectueuse.

Sa plus grande peur est la froideur. Le rigide éprouve autant de mal à accepter sa froideur que celle des autres. Il est le plus souvent persuadé d'être un être chaleureux.

Le rigide est aussi animé par la peur de se tromper, ne réalisant pas qu'en se blâmant pour ses erreurs, il fait preuve d'injustice envers lui-même.

LES FLEURS DE BACH UTILES



Categories: None

Post a Comment

Oops!

Oops, you forgot something.

Oops!

The words you entered did not match the given text. Please try again.

0 Comments