CHRISTIANE DAVENTURE
                    Conseils personnalisés en Fleurs de Bach sur Lyon 

Click here to edit subtitle

Blog


Je vous souhaite la bienvenue sur le blog de Naturemotions. Je vous propose des articles sur des thématiques en lien avec la thérapie florale.

Vous pouvez réagir si le sujet vous intéresse, apporter votre témoignage ou poser vos questions d'ordre général, si vous avez une question plus personnelle à poser, merci de privilégier le formulaire de contact

C'est un espace qui se veut respectueux et cordial, quelles que soient vos convictions, vos opinions merci de respecter ces valeurs

Je vous souhaite une bonne lecture :)

view:  full / summary

Les Fleurs de Bach : une aide utile pour se libérer d'une addiction

Posted on July 16, 2019 at 5:45 AM Comments comments (1)




PRENDRE CONSCIENCE D’UN COMPORTEMENT ADDICTIF ET S’EN LIBERER


On nomme « addiction » une dépendance à une substance ou à une pratique. En médecine, on la nomme besoin compulsif

Les plus connues sont les addictions au tabac et à l'alcool. Elles touchent plusieurs millions de personnes en France. Les addictions aux produits psychotropes sont beaucoup moins répandues, elles sont pourtant très dangereuses.

Les nouvelles addictions « aux jeux et aux écrans » quels qu’ils soient (smartphone, tablettes…;) touchent de plus en plus d'adolescents voire d’enfants !


A partir de quand devient-on dépendant ou addict ?


C’est lorsque l’on agit contre sa volonté, A partir du moment où l’on perd son libre arbitre, où l’on ne peut pas se passer des autres, où l’on met son « bonheur » à l’extérieur de soi.

Concrètement, toutes les addictions semblent remplir le même rôle : calmer nos émotions.


Il y a deux niveaux d'addiction :


- physique : lorsque l’organisme manifeste un syndrome de sevrage en l’absence de la substance : la consommation d’une substance peut s’accompagner d’une accoutumance qui nécessite d’augmenter les doses pour éprouver un même effet.

– mentale (psychologique, comportementale) : envie de consommer de manière irrépressible avec manifestation psychosomatique

Les expressions autour de l'addiction ou de la dépendance sont : je n’ai pas le choix - je ne peux pas m’empêcher de - c’est plus fort que moi - je ne peux pas faire autrement - je ressens de faire telle chose comme une nécessité…


Les conséquences pour la santé


Ces dépendances altèrent la personnalité. L’abus d’alcool provoque des dégâts au niveau de l’appareil digestif et peut entraîner des maladies telles que la cirrhose, l’abus de tabac altère les fonctions respiratoires et cardiaques et peuvent provoquer de sérieuses maladies connues de tous.

Les opiacés quant à eux peuvent déclencher des psychoses ou des anévrismes.


Les comportements addictifs chez les adolescents

Une étude menée par l’INSERM, précise que les niveaux de consommation de certaines substances psychoactives, en particulier l’alcool, le tabac et le cannabis, demeurent élevés chez les adolescents


L’adolescence, période de vulnérabilité, voici un extrait de ce rapport :


" L’adolescence s’accompagne de nombreux changements physiologiques et physiques, mais c’est également une étape de maturation et d’évolution psychologique complexe.

Le jeune s’affranchit progressivement du lien de dépendance aux parents et développe un niveau élevé d’interactions sociales ; il recherche de nouvelles expériences associant souvent une certaine résistance aux règles établies. L’adolescence constitue également une phase de curiosité, de prises de risque et de défi".


"C’est principalement à cette période que se fait l’initiation à la onsommation de substances psychoactives licites (alcool/tabac) mais aussi de certaines substances illicites (cannabis…)"

"Le cerveau de l’adolescent est plus vulnérable aux substances psychoactives que le cerveau de l’adulte. Il présente la particularité d’être dans un état de transition vers l’état adulte".


"Les processus de maturation cérébrale (qui se poursuivent jusqu’à environ 25 ans) entraînent une vulnérabilité exacerbée de l’adolescent vis-à-vis de la neurotoxicité des substances psychoactives en général. Une zone du cerveau, le cortex préfrontal, qui permet la prise de décision, l’adaptation du comportement à la situation, est plus particulièrement concernée par cette maturation à l’adolescence"


==> Polyconsommations


À 17 ans, 4 % des adolescents se déclarent à la fois fumeurs quotidiens de tabac et consommateurs réguliers (au moins 10 fois par mois) de boissons alcoolisées ou à la fois fumeurs quotidiens de tabac et réguliers de cannabis. Enfin, 2 % sont polyconsommateurs réguliers de tabac, alcool et cannabis, ils pratiquent régulièrement des pratiques sociales récréatives telles que : jeux vidéo, jeux en ligne

SOURCE : DOSSIER – SALLE DE PRESSE INSERM Conduites addictives chez les adolescents – Une expertise collective de l’Inserm

LIEN :https://presse.inserm.fr/conduites-addictives-chez-les-adolescents-une-expertise-collective-de-linserm/11035/


LES CONSEILS DES EXPERTS


Le psychothérapeute et écrivain Nathaniel Branden disait :


« Le premier pas vers le changement est la prise de conscience, le second est l’acceptation ».


On devient dépendant à partir du moment où nos processus de fonctionnement tant intimes que comportementaux sont affectés : généralement ce n’est pas le produit, la substance qui pose problème, mais la relation qu’on entretient avec une certaine substance ou avec une personne.

Cécile Kapfer* nous propose un exercice-test qui peut favoriser cette prise de conscience et cette acceptation, l’étape suivante étant de se donner les moyens de se débarrasser de cette addiction.


 Suis-je devenu dépendant ou addict ? Et de quoi ?

 Suis-je conscient de ma dépendance ?

 Quelles en sont les conséquences négatives ? Le déni ? La mauvaise foi ? Nos relations à autrui altérées ? …

 Quelles sont les conséquences positives ?

 Quels sont les effets directement physiologiques que je peux observer ?

 Quels sont les effets mentaux ?

 Cette dépendance m’apporte-t-elle plus d’avantages que d’inconvénients ?


*Source : Addictions : Comment s’en libérer par Cécile Kapfer, psychologue et experte en psychopathologie clinique (Université de Paris VII) https://www.psyparis-kapfer.fr


Comment se libérer ?


Sauf pathologie particulière, une dépendance n’est pas forcément une maladie mais elle peut être invalidante, limitante pour sa vie. Il s’agit de se désaccoutumer dans le sens d’un mouvement qui part de soi. C’est-à-dire que l’’on va travailler sur soi plutôt que d’intervenir sur l’environnement, les autres.

Il n’y a pas de formule magique ou de panacée, chaque cas est différent parce que chaque individu est unique, sa personnalité, son parcours de vie le sont tout autant, c’est pourquoi il peut être important voire indispensable de se faire accompagner si cette addiction est profondément ancrée en consultant un expert, votre médecin saura vous orienter vers la personne qu’il jugera compétent par rapport à votre degré d’addiction.


« On se libère progressivement en développant des intentions puissantes, en les réalisant, et en faisant un travail spécifique au niveau sensoriel. La clé du processus est de prendre une décision vraie d’arrêter, de la mettre en intention, puis de se mettre en action pour réaliser cette intention.

On ne peut pas se libérer d’une addiction malgré soi. Physiquement, on peut mettre des patchs, se faire poser un ballon intra-gastrique, prendre de la méthadone, faire du sport, il s’agit surtout de remettre nos sens au travail.

Mentalement, on va développer des pensées positives, cesser de ruminer, de penser au passé,.. Et dans notre imaginaire, nous allons devenir plus créatifs. C’est du travail ». (Cécile Kapfer)


L’INTERET DES FLEURS DE BACH DANS LE CADRE D’UNE DEMARCHE DE DESACCOUTUMANCE


Les Fleurs de Bach sont des harmonisants émotionnels efficaces, elles peuvent vous accompagner dans ce processus et agir comme de vrais catalyseurs tout au long de votre thérapie, elles vous permettront d’avancer plus facilement et vous aideront à réguler les émotions qui se présenteront au cours de ce travail.

Elles pourront ensuite vous accompagner durablement en phase de stabilisation et seront de précieuses alliées lorsque certains événements se présenteront si vous sentez qu’ils vous affectent.

Au-delà des bienfaits attendus en terme de bien être, cette méthode de soins est un outil de connaissance de soi qui permet de se reconnecter à sa vraie nature, elle vous apprend à être à l’écoute de votre ressenti et à agir en toute connaissance de cause pour avancer sur votre chemin.


CE QUE JE VOUS PROPOSE


Je ne suis pas vraiment favorable aux formules préparées à l’avance, en effet comme je l’ai indiqué, chaque individu est unique, il est donc important de prendre en compte son propre ressenti, celui-ci étant forcément rattaché à des faits, des événements et seul un bilan émotionnel personnalisé permettra de réaliser un mélange adapté à votre situation.

Toufefois, un certain nombre de fleurs apparaissent de façon récurrente lors des entretiens pour des problématiques liées à l’addiction et il m’est apparu nécessaire de vous les présenter.


Vous trouverez ci-dessous, un tableau récapitulatif qui pourra peut-être vous aider si vous avez identifié une attitude addictive, libre à vous de rajouter un élixir sur la liste des 38 que vous trouverez sur mon site selon votre ressenti et la situation que vous vivez.


Et si vous éprouvez des difficultés à les exprimer, si vous avez besoin d’être accompagné, je vous invite à me contacter via le formulaire de mon site ou à prendre directement rendez-vous par téléphone au numéro qui vous est indiqué (les consultations sur skype sont également possibles)

Programme Fleurs de Bach pour passer des vacances sereines

Posted on July 13, 2019 at 3:35 AM Comments comments (0)


Avec l’été, les vacances tant attendues arrivent, c’est le moment idéal pour se reposer mais aussi pour se divertir, vivre à un autre rythme, découvrir de nouveaux lieux si on a la chance de pouvoir partir et c’est aussi l’opportunité de faire d’autres découvertes, sur soi par exemple !

Mais bien souvent, les premiers jours sont un peu difficiles : le mental résiste et on a des difficultés à décrocher, on est heureux de partir mais la fatigue est là, certains « se font une montagne » des préparatifs au voyage (valises pour tout le monde, itinéraire etc..) vos enfants vont partir seuls et vous êtes très inquiète, bref le stress alimente la fatigue qui elle-même alimente le stress !

Et si vous évitiez ça cette année ? Si vous preniez le temps de vous poser quelques instants pour vous préparer à vivre des vacances plus sereines, si vous anticipiez et décidiez de mettre toutes les chances de votre côté avec les Fleurs de Bach ?

Je vous propose de vous installer tranquillement quelques instants, au calme, en ne faisant rien d’autre que de vous livrer à une petite introspection émotionnelle.

Posez vous quelques questions, dans quel état d’esprit êtes-vous ? Que ressentez-vous émotionnellement à l’approche des vacances et des préparatifs, que craignez-vous, quelle est votre niveau actuel de fatigue, quels sont les paramètres familiaux ou professionnels qui polluent votre esprit, vous contrarient, vous demandent énormément de temps et d’énergie ?

Vous avez les réponses ? Listez ces situations et les émotions qui leur sont associées

Les Fleurs de Bach ne sont pas des élixirs magiques qui vont faire disparaître toutes les difficultés sur votre passage, en revanche elles vont vous aider à réguler vos émotions, à baisser votre niveau de stress, à prendre de la distance par rapport à certaines situations, à réactiver vos ressources, vos qualités et elles relanceront votre énergie.

Je vous propose dans le tableau ci-dessous une liste de Fleurs susceptibles de vous correspondre en fonction du ressenti que vous aurez identifié, bien évidemment cette liste n’est pas exhaustive.

N'hésitez pas à me consulter si vous en éprouvez le besoin (je propose également des consultations sur SKYPE) ou à vous documenter sur mon site en passant en revue les 38 élixirs.


 


Surmonter l'échec à un examen scolaire avec les Fleurs de Bach

Posted on July 10, 2019 at 1:55 AM Comments comments (0)

Comment surmonter l'échec à un examen ?

Pensez aux Fleurs de Bach, elles vous aideront à passer ce cap difficile. Que d'émotions devant les tableaux d'affichage ! Certains sautent de joie, d'autres s'effondrent en sanglotant, quelques uns vont devoir se replonger dans les révisions pour préparer les oraux de rattrapage. Surtout ne pas baisser les bras, laisser retomber la pression, accueillir la déception, le chagrin, le découragement,

il est important d' identifier ses émotions : elles sont diverses, parfois confuses, tout dépend du parcours de chacun durant l'année écoulée.

En consultation, j'entends divers ressentis. Parmi les plus fréquents : découragement, tristesse, amertume, culpabilité, manque de confiance... La fleur de Bach que j'ai choisie aujourd'hui est gentiane : pour ceux qui pensent que l'obstacle est insurmontable, qui ont tendance à se laisser gagner par le pessimisme et le doute, ils sont prêts à baisser les bras.

Gentiane va vous aider à retrouver de la détermination et de l'optimisme pour mieux rebondir. Mais bien d'autres élixirs pourront être associés tels que Larch pour reprendre confiance, Star of Bethlehem pour la consolation, Olive pour récupérer de l'énergie, Clématite pour la concentration 



Sur investissement, hyperactivité et Fleurs de Bach

Posted on June 4, 2019 at 2:45 AM Comments comments (0)

LES BIENFAITS DE LA FLEUR DE BACH VERVEINE


Cher parents, savez-vous que Verveine peut aider les enfants en sur-régime, les petits zébulons toujours à fond ainsi que les enfants diagnostiqués hyper actifs ? Toutefois, ils ne sont pas les seuls à être en sur-régime, les adultes trop exaltés sont également concernés.

On a tous côtoyé des personnes passionnées qui s'enflamment rapidement si leurs valeurs ou leurs convictions sont "chahutées", des managers au fort charisme qui veulent convaincre et convertir tout le monde à leurs idées parce qu'elles leur paraissent les meilleures et les plus efficaces, des responsables d'association caritatives qui ne savent plus "s'arrêter", ce sur-investissement peut conduire à l'épuisement, cet entêtement et cet acharnement à convaincre peuvent agacer le monde, dans ce cas la Fleur de Bach "Verveine" sera très utile.

Verveine permet de retrouver sa "juste mesure", elle aide à développer la modération, la tolérance et la patience. Sur le plan botanique cette Fleur a une croissance foisonnante, elle pourrait s'asphyxier elle-même, le "geste" de cette Fleur choisie par le Docteur Bach illustre bien l'état émotionnel qui lui est associé

Si vous êtes dans cet état émotionnel, soyez vigilant, le burn out est à votre porte, prenez soin de vous, il est parfois nécessaire de "lever le pied", de prendre soin de soi et de s'interroger sur les raisons de ce sur-investissement. Si vous ne parvenez pas à faire seul ce bilan émotionnel, une consultation avec un expert peut s'avérer utile, d'autres Fleurs sous-jacentes peuvent contribuer à votre rééquilibrage émotionnel.

Cher parents et grands-parents, si vous vivez la joie et parfois l'inquiétude de côtoyer des petits zébulons à ressort qui ne savent toujours s'arrêter, je vous invite à découvrir les bienfaits de cet élixir et si vous souhaitez creuser le sujet, je vous propose un ebook consacré aux états émotionnels des enfants atypiques.


Fleurs de Bach pour personnes âgées

Posted on May 28, 2019 at 3:15 AM Comments comments (1)



COMMENT AIDER UN PARENT EN PERTE D'AUTONOMIE A MIEUX GERER SES EMOTIONS ?

L'état de vieillesse se caractérise très souvent par la perte de l'estime de soi qui déclenche le repli sur soi, le désinvestissement du monde extérieur. Nos anciens peuvent subir des perturbations émotionnelles qui sont liées à ce phénomène de vieillissement  ainsi qu'à certaines pathologies.

En effet, avec l’avancée en âge, certains changements physiques et cognitifs peuvent se présenter et avoir des conséquences sur l’état émotionnel et les comportements de la personne âgée. On peut citer par exemple :

• La perte de l’acuité visuelle

• Un déficit auditif ou la perte de l’ouïe

• Pertes de mémoire

• Les modifications d’état de conscience (manque d’attention ou de concentration, désorientation, perturbation de la psychomotricité…;)

• Les difficultés de coordination

• Les difficultés à marcher ou la perte totale de mobilité

Ces difficultés ou incapacités sont gênantes pour la personne âgée, qui peut se sentir moins apte à communiquer. L'affaiblissement de l'ouïe, de la vue, les difficultés à se mouvoir peuvent aussi nuire à certaines activités, comme d'écouter de la musique ou la radio, pratiquer une activité physique, participer à des jeux de société, regarder la télévision, lire…

L'INTERET DES FLEURS DE BACH

Elles seront de précieuses alliées pour les aider à réguler leur état émotionnel et retrouver un peu de bien-être, elles peuvent s'avérer très utiles dans le cas d'une modification de leur rythme de vie, d'un changement de résidence (entrée en EHPAD) ou d'une modification de leur organisation domestique (médicalisation à domicile nécessitant l'asssitance de plusieurs intervenants , ce qui signifie pour eux une intrusion et une ingérance souvent difficle à admettre et à vivre au quotidien) 

QUE SE PASSE-T-IL SUR LE PLAN EMOTIONNEL ?

Voici une liste des perturbations émotionnelles et attitudes de la personne âgée que les élixirs floraux pourront réguler :

• Perte de confiance en soi, doute sur ses capacités, auto dépréciation

• Peurs concrètes (de la maladie, peur de mourir, peur des traitements ou des examens médicaux, peur de l’hôpital)

• Peurs diffuses (sentiments d’insécurité, cauchemars)

• Terreur, panique accompagnées de troubles physiques (sueurs, angoisse, tremblements…;)

• Perte de contrôle, agitation, explosion de colère

• Nostalgie, regrets, références récurrentes au passé

• Perte d’un être cher (chagrin, choc, réveil d’un événement traumatisant)

• Manque d’attention, rêverie, difficultés à se concentrer

• Suspicion, amertume, colère intérieure

• Apitoiement, plaintes, sentiment d’injustice

• Mélancolie, tristesse ponctuelle ou saisonnière

• Incertitude, doute quant à son jugement

• Difficulté à faire un choix, hésitation, problème d’équilibre

• Souci excessif pour un proche (conjoint, enfants, petits-enfants)

• Découragement face à une difficulté

• Etat d’abattement et de profond désespoir

• Fatigue physique ou mentale

• Agitation mentale et pensées encombrantes

• Agressivité verbale, critique permanente et manque de tolérance

• Attitude auto centrée, besoin permanent de la présence des autres, attitude « envahissante »

• Attitude autoritaire et manque de respect

• Repli sur soi, comportement solitaire

• Problème d’image de soi (rejet de son physique, dégoût, refus de vieillir)

• Apathie, résignation, perte d’énergie

• Sentiment d’abandon, reproches

• Grand stress, panique totale lors de situations inhabituelles (choc, hospitalisation..)

Pour chacun de ces troubles, il existe une Fleur de Bach qui les aidera à surmonter leurs difficultés et les apaisera en leur permettant de retrouver un certain bien-être. 

Si vous avez besoin de conseils personnalisés pour l'un de vos parents, sachez qu'une consultation téléphonique est possible sur rendez-vous, les modalités vous sont précisées sur la boutique de mon site.


NOS KILOS EMOTIONNELS ET LES FLEURS DE BACH

Posted on May 15, 2019 at 5:00 AM Comments comments (3)



Les naturopathes et les diététiciens nutritionnistes utilisent souvent des expressions telles que : « manger ses émotions », « se libérer de ses kilos émotionnels » mais de quoi s’agit-il au juste ?

Dans cet article, je vous parle de ce processus qui est un véritable « handicap » , vous découvrirez que les Fleurs de Bach peuvent vous aider à mieux gérer ces excès alimentaires en agissant directement sur votre état émotionnel.

Pourquoi parle-t-on de kilos émotionnels

Nous mangeons nos émotions principalement pour ne pas avoir à les reconnaître ou à les vivre.

Lorsqu’elles sont déstabilisées émotionnellement (tristesse, colère, ennui, etc.), certaines personnes se tourneront vers des aliments « doudous » souvent gras ou sucrés afin d'y trouver un réconfort. Cet apport nutritionnel favorise la sécrétion de la fameuse hormone appelée « dopamine » qui nous apporte momentanément le calme et le plaisir dont nous avons besoin et qui nous aident à surmonter ces moments difficiles.

Malheureusement, ces comportements alimentaires ont un effet néfaste sur notre ligne et à long terme sur notre santé.

En effet, Il faut savoir que nos émotions peuvent agir de différentes manières sur notre poids ! Elles peuvent nous pousser à manger davantage mais elles sont aussi capables de générer un stockage des graisses même si nous n’avons pas modifié ou augmenté notre prise alimentaire !

Ce processus est généralement inconscient, d'autant plus que les personnes qui ont tendance à manger leurs émotions finissent par ne plus savoir reconnaître les signaux de faim ou de satiété que leur corps leur envoie.

La différence entre la faim physiologique et la faim psychologique

La vraie faim, ou faim physiologique se reconnaît à différents symptômes, tel qu’une sensation de creux dans l'estomac, des tiraillements ou des gargouillements, voire une légère faiblesse.

La fausse faim, celle qui pousse à « manger ses émotions » est différente. Elle se caractérise par une envie irrésistible d'aliments, même si le corps n'en a pas besoin.

Il n'y a rien de mal à se laisser aller à une petite gourmandise à l'occasion, mais si vous absorbez fréquemment des quantités importantes de nourriture alors que votre corps n'en a pas besoin, il y a peut-être lieu de s'inquiéter.

Comment gérer la situation ?

Les personnes qui « mangent leurs émotions » peuvent avoir beaucoup de difficultés à contrôler ces excès alimentaires, dans certains cas on peut parler d’addiction, la difficulté réside dans la nécessité d’identifier et de gérer ses émotions au moment où elles se présentent au lieu de trouver refuge dans une habitude malsaine.

L'important n'est pas tant d'agir sur l'ingestion d’aliments « doudou » comportement révélateur d'un malaise plus profond mais bien d'affronter le problème sous-jacent quel qu'il soit.

En d'autres termes, la première chose à faire si vous constatez que votre état émotionnel vous pousse au grignotage c'est d'apprendre à identifier vos émotions et à les accueillir afin de pouvoir infléchir le processus

• En parler à des professionnels de la santé

Si l'habitude de manger vos émotions est ancrée ou qu'elle prend l'allure d'un comportement compulsif impossible à refréner, il est possible que vous n'arriviez pas à vous en affranchir sans aide.

N'hésitez pas à en parler à votre médecin ou encore à consulter un diététicien nutritionniste.

Ces professionnels pourront vous aider à mieux comprendre les mécanismes qui sous-tendent votre problème et à remédier à cette habitude néfaste. Selon votre problématique, Ils vous pourront vous orienter vers les experts adéquats (sophrologue, psychologue) et vous proposeront des outils utiles qui amélioreront votre hygiène de vie (sport, yoga, méditation)

• Agir sur la sphère émotionnelle avec les Fleurs de Bach

Bien évidemment les Fleurs de Bach ne font pas « maigrir » directement, en revanche elles agissent sur notre état émotionnel en le rééquilibrant et il n’est pas rare qu’après avoir retrouvé notre stabilité émotionnelle nos attitudes alimentaires évoluent positivement.

Ce retour à la « normalité » aura indéniablement un impact sur notre poids et ceci d’autant plus si nous avons également agi sur notre hygiène de vie.

La prise excessive de poids révèle souvent un mal être :

• peur(s) diverses (anxiété inexplicable, angoisse, inquiétude par rapport à une situation bien spécifique)

• colère

• hypersensibilité

• irritation

• manque de confiance en soi

• culpabilité

• découragement

• chagrin, tristesse (deuil, rupture sentimentale)

• choc

• ennui, solitude

• frustration, jalousie

• faiblesse, fatigue

• sensation de vide intérieur

• souffrance liée à des blessures émotionnelles anciennes (abandon, rejet, trahison, humiliation, injustice)

• Insatisfaction ou questionnement existentiel (doute, incertitude, remise en question)

MON CONSEIL EN MATIERE DE THERAPIE FLORALE

Pour chacun de ces états émotionnels, il existe une Fleur de Bach qui peut vous accompagner et vous aider à retrouver votre équilibre. Vous trouverez sur mon site la liste de ces 38 élixirs floraux et leurs indications.

Cependant, il n’est pas toujours évident d’identifier certaines émotions surtout lorsqu’elles sont enfouies ou inconscientes. Par ailleurs, chaque individu est « unique » de même que son histoire personnelle et il est donc difficile de faire des prescriptions forales qui correspondraient à un état émotionnel « stéréotypé »

C’est pourquoi, je vous invite à consulter un(e) conseiller(e) agréé(e) en Fleurs de Bach, il vous aidera avec bienveillance à mettre en lumière les émotions déstabilisantes que vous n’aurez pas pu ou su identifier, à mettre des mots sur vos maux et vous accompagnera, étape par étape, jusqu’au rééquilibrage complet de votre état émotionnel.

Il faut également savoir que les Fleurs de Bach sont de précieuses alliées si vous avez décidé d’entreprendre un travail de développement personnel, elles facilitent et accompagnent avec efficacité les psychothérapies en agissant comme des catalyseurs.


REGLES D'OR POUR BIEN SE PREPARER A UN EXAMEN SCOLAIRE

Posted on May 1, 2019 at 3:45 AM Comments comments (2)

SOLUTIONS GAGNANTES POUR BIEN SE PREPARER A UN EXAMEN EN GARDANT SON CALME

Parents et étudiants, cet article vous concerne :) La période des examens scolaires approche, vous avez commencé à réviser et le stress va augmenter au fur et à mesure que l'échéance va se rapprocher. Pas de panique, vous pouvez mettre toutes les chances de votre côté en adoptant quelques règles d'or et en conjuguant les astuces qui vous aideront à vivre ce moment plus calmement.

Ancien Directeur de mémoire pour l'IGS, j'accompagne des étudiants (licence, master) depuis plusieurs années et je les aide à se préparer dans les meilleures conditions (conseils alimentaires, organisationnels et gestion des émotions) Je vous accompagne principalement en thérapie florale en vous proposant un mélange personnalisé de Fleurs de Bach. Ces élixirs vous aideront à gérer vos émotions et votre stress afin de rester efficace jusqu'au jour J

Je vous invite à prendre connaissance de ce document qui est un aperçu de l'accompagnement que je pratique en consultation en l'adaptant à votre situation personnelle et votre parcours.


LA BLESSURE D'INJUSTICE ET LES FLEURS DE BACH

Posted on April 23, 2019 at 12:15 AM Comments comments (0)

LES BLESSURES EMOTIONNELLES QUI NOUS EMPECHENT D’ETRE NOUS-MEMES

Comme je l’avais annoncé précédemment en évoquant les 5 blessures de l’âme, voici la suite d’une petite chronique consacrée à ce sujet. Le but est de mettre en lumière les élixirs floraux qui peuvent nous aider à prendre conscience de nos attitudes émotionnelles, à les réguler pour retrouver notre équilibre et développer des comportements plus respectueux pour soi-même et les autres.

Nous portons tous une ou plusieurs de ces blessures suite à un événement survenu dans notre enfance que nous avons pu ressentir comme une trahison, un rejet, un abandon, une humiliation ou une injustice.

Dès lors qu’elle est subie, cette blessure est réprimée à un niveau profond et lorsqu’elle est « rejouée », nous développons, pour nous protéger, un mécanisme de défense appelé le « masque ».

COMMENT DEFINIR LA BLESSURE D’INJUSTICE ?

Celui qui souffre de la blessure d'injustice est celui qui ne se sent pas apprécié à sa juste valeur, qui ne se sent pas respecté ou qui ne croit pas recevoir ce qu'il mérite.

La blessure de rejet est vécue avec le parent du même sexe. L'enfant souffre de la froideur telle qu'il la perçoit chez son parent. Il souffre également de son autoritarisme, de ses critiques, de son intolérance et de son conformisme.

Trouvant injuste de ne pas pouvoir être lui-même et de s'exprimer, la personne finit par se couper de son ressenti afin de s'épargner la souffrance de cette blessure, elle va développer inconsciemment une stratégie en adoptant le masque du « rigide ». 

LES ATTITUDES EMOTIONNELLES DU RIGIDE

Le rigide, bien qu'il paraisse le contraire, est un être d'une extrême sensibilité qui a développé la capacité de ne pas la ressentir. C'est pourquoi, ces personnes peuvent paraître froides et insensibles.Il se caractérise par son besoin de rechercher la justice et ce qui lui paraît juste.

Selon lui, la justice s'incarne dans la perfection. Il se reconnaît par l'importance qu'il accorde au bien et au mal, au correct et à l'incorrect. Le bien, le juste, le correct peuvent devenir le but de sa vie.

C'est pour cette raison que le rigide peut paraître contrôlant. Pourtant, loin de vouloir contrôler les autres, il veut surtout s'assurer que justice soit faite pour tout le monde.Attiré par tout ce qui est noble, il peut facilement être impressionné par un statut social ou une place d'honneur.

Le rigide est certain d'être plus apprécié pour ce qu'il fait que ce qu'il est. Ce qui explique aussi son esprit perfectionniste et compétitif, mais aussi les doutes qu'il ressent face à ses choix.Il confond aisément discipline et rigidité. Alors que la discipline permet d'atteindre un but précis, le rigide s'attache surtout aux moyens employés pour atteindre ce but.

Il ressent le besoin de se sentir digne de ce qu'il reçoit. Le mérite occupe une place de choix dans sa vie. S'il pense ne pas mériter ce qu'il reçoit, il s'arrange souvent par le perdre.

La personne qui porte une blessure d'injustice a beaucoup de difficultés à respecter et à connaître ses limites. Son désir de perfection est tel qu'elle rechigne souvent à demander de l'aide, ce qui peut l'amener à expérimenter l'épuisement, voire le burn-out.

Coincé dans sa politique du mérite, le rigide éprouve toutes les difficultés du monde à se détendre sans se sentir coupable.

LE MODE RELATIONNEL DU RIGIDE

Le rigide évite avant tout d'être affecté par les autres. Lorsqu'il est ému, il le cache. Il préfère avoir recours à la dérision plutôt que de reconnaître sa sensiblerie. Pourtant, en société, il est certainement la personne qui excelle le plus dans le partage. Son désir de justice est tel qu'il veille à ce que tout soit équitablement réparti.

Il craint beaucoup l'autorité car il a appris petit que celle-ci avait toujours raison. Il est le plus enclin à ressentir de l'envie. Cependant, son émotion la plus courante est la colère, qu'il ressent le plus souvent envers lui-même lorsqu'il n'a pas vu juste, mais qu'il exprime le plus souvent en s'attaquant aux autres.

Il éprouve beaucoup de difficultés à se laisser aller aux sentiments et à recevoir, ce qui le fait passer, le plus souvent, pour une personne froide et peu affectueuse.

Sa plus grande peur est la froideur. Le rigide éprouve autant de mal à accepter sa froideur que celle des autres. Il est le plus souvent persuadé d'être un être chaleureux.

Le rigide est aussi animé par la peur de se tromper, ne réalisant pas qu'en se blâmant pour ses erreurs, il fait preuve d'injustice envers lui-même.

LES FLEURS DE BACH UTILES



LA BLESSURE D'HUMILIATION ET LES FLEURS DE BACH

Posted on April 15, 2019 at 1:05 PM Comments comments (0)

COMMENT DEFINIR UNE BLESSURE D’HUMILIATION ?

Humilier, c'est l'action d'abaisser l'autre. La blessure d'humiliation se produirait lorsque l'enfant sent qu'un parent a honte de lui ou a peur que celui-ci ne fasse une faute, elle est vécue entre un an et trois ans avec le parent référent (celui qui s’est occupé de son développement physique, en général la mère)

Cette blessure peut aussi s'installer lorsque l'enfant se sent très contrôlé par son parent référent, qu'il sent qu'il n'a pas la liberté d'agir ou de bouger. Peu importe les circonstances, la blessure d'humiliation s'installe et à chaque nouveau coup, la blessure prend de l'ampleur

Afin d'éviter sa blessure, l'enfant va adopter le masque du MASOCHISTE.

Lorsque l’on porte cette blessure émotionnelle, le sentiment de honte est très présent. La honte se transforme en miroir déformant faisant de lui une personne indigne d'amour, il est habité par le sentiment d’être perpétuellement en faute.

La honte tue toute chance de cultiver une bonne estime de soi. Elle l’entache un peu plus à chaque fois, pour finir par la faire disparaître.

La honte menace tout autant l'intégration sociale que l'affectivité, car ce sentiment provoque, non seulement une rupture avec l'environnement, mais surtout avec soi-même

Comme avec chaque blessure, le masochiste s'évertuera à revivre sa blessure en recherchant les situations de douleur et d'humiliation et ce, la plupart du temps, de façon inconsciente.

LES ATTITUDES EMOTIONNELLES

L’être qui porte une blessure d’humiliation se sent impuissant, malpropre et pense qu’il vaut moins que les autres.Hypersensible, il se croit volontiers responsable du malheur des autres.

Paradoxalement, il ne peut concevoir que les autres le considèrent comme une personne spéciale et importante. En se blâmant pour tout et tout le monde, il a le sentiment d'être bon.

Le masochiste éprouve aussi un profond sentiment de dégoût de lui-même et des autres. Il n’écoute pas ses besoins sexuels, il peut compenser et se récompenser par la nourriture.

Ce dégoût le pousse à vouloir être digne à tout prix. D'où l'importance qu'il accorde au paraître. Toute situation d'abandon ou de rejet est vécue par le masochiste comme une humiliation.

Épris de liberté, le masochiste la craint pourtant au plus au point, car la liberté est, selon lui, exempte de toute limite. Alors, pour ne pas tomber dans les excès qui lui occasionneraient un sentiment de honte, le masochiste s'arrange pour ne jamais être libre. Il cultive, à la place, obligations et contraintes.

Il éprouve beaucoup de difficultés à exprimer ses besoins et ses désirs, car ces derniers peuvent être source de honte.

LE MODE RELATIONNEL DU MASOCHISTE

La première caractéristique du masochiste dans sa vie relationnelle est sa volonté d'occuper une place importante dans la vie des autres. Il aime se sentir indispensable, car c'est sa seule façon d'éprouver un sentiment de valeur personnelle.

Le masochiste peut paraître pour les autres comme une personne très contrôlante. Contrôle de la propreté et de l'apparence de son entourage sont ses domaines de prédilection. Or, loin d'une volonté d'emprise ou de pouvoir sur l'autre, le masochiste est surtout motivé par la peur d'avoir honte de ses proches.

Servir l'autre lui permet aussi de se sentir reconnu. Il développe volontiers le syndrome du Sauveur, dans le but de faire sentir aux autres ô combien il leur est indispensable.

Le masochiste cultive souvent le déni afin de pouvoir continuer à se dire que tout va bien. Tout est bon pour s'éviter sa blessure d'humiliation, y compris, trouver des excuses à ceux qui l'ont humilié.

Il alimente sa blessure à chaque fois qu'il se rabaisse, se compare aux autres, qu'il s'accuse à tort ou en prenant à son compte la responsabilité des autres.

SORTIR DE LA HONTE

« Formuler sa honte, c'est déjà la maîtriser ! », écrit le psychiatre Christophe André au sujet de la honte. Car si la honte désocialise, désoriente, il est essentiel de relancer le dialogue, de faire en sorte que la honte n'ait pas une chance de gagner la partie, en coupant l'individu de son environnement.

Comme il l’explique dans son livre « la force des émotions », en verbalisant l'émotion de notre passé, « elle cesse d'être un vestige morbide pour devenir un appel à la reconnaissance ».

Lorsque la honte se fait sentir, il est utile de choisir un interlocuteur bienveillant avec qui dialoguer afin que ce dernier puisse offrir ce que la honte empêche : un regard accueillant et chaleureux sur son histoire, sur soi-même.

LES FLEURS DE BACH UTILES QUI FAVORISENT LA GUERISON DE LA BLESSURE D'HUMILIATION


 

 

LA BLESSURE D'ABANDON ET LES FLEURS DE BACH

Posted on April 8, 2019 at 1:05 PM Comments comments (2)

Comme je l’avais annoncé précédemment en évoquant les 5 blessures de l’âme, voici la suite d’une petite chronique consacrée à ce sujet. Le but est de mettre en lumière les élixirs floraux qui peuvent nous aider à prendre conscience de nos attitudes émotionnelles, à les réguler pour retrouver notre équilibre et développer des comportements plus respectueux pour soi-même et les autres.

Nous portons tous une ou plusieurs de ces blessures suite à un événement survenu dans notre enfance que nous avons pu ressentir comme une trahison, un rejet, un abandon, une humiliation ou une injustice.

Dès lors qu’elle est subie, cette blessure est réprimée à un niveau profond et lorsqu’elle est « rejouée », nous développons, pour nous protéger, un mécanisme de défense appelé le « masque ».

LA BLESSURE D’ABANDON ET LE MASQUE DU DEPENDANT

Pour se protéger, la personne qui porte une blessure émotionnelle d’abandon va développer le masque de « dépendant ».

Cette blessure ressentie entre 1 ans et 3 ans est vécue avec le parent du sexe opposé, elle peut être la résultante de l’incapacité du parent à remplir ses responsabilités parentales. Peu importe les circonstances, celui qui souffre de la blessure d’abandon ne s’est pas senti suffisamment nourri affectivement.

Ce parent peut être physiquement présent, mais affectivement et moralement absent de la vie de l’enfant.

La principale caractéristique du dépendant est sa croyance qu’il ne peut arriver à rien tout seul et qu’il a besoin de quelqu’un d’autre pour tenir debout, pour le supporter dans la plupart de ses actions.

Au travers de son masque, on peut y distinguer le petit enfant insécurisé qui a besoin d’aide.

De tous les masques, le dépendant est celui le plus à même de devenir victime.

Prêt à tout pour ne pas perdre l’autre, il est capable d’endurer des situations extrêmement difficiles plutôt que de rompre.

Pour ce faire, le dépendant a souvent recours au déni de sa situation, en proclamant à qui veut l’entendre que tout va bien, plutôt que d’affronter son problème et prendre le risque, selon lui, d’être abandonné.

Plus une personne cultive les situations de victimes, plus sa blessure d’abandon est grande. Il lui arrive aussi de trop dramatiser des situations qui lui arrivent, recherchant grâce à son statut de victime l’attention qui lui manque tant.

Une autre façon pour le dépendant de recevoir de l’attention est de revêtir les habits du Sauveur. Le dépendant peut paraître comme une personne ayant des difficultés à se décider.

Pourtant, cela ne relève pas de sa difficulté à faire un choix, mais repose sur son besoin de se sentir soutenu dans ses décisions. D’où sa propension à demande conseil sans jamais les suivre car ce qu’il recherche vraiment c’est le soutien.

LES ATTITUDES ET LES ETATS EMOTIONNELS DU CONTROLANT



Rss_feed